Astuces pour que vélo et smartphone fassent bon ménage

Publié le : 20/08/2018 11:13:22 | Catégories : Smartphone

Être cycliste et aimer utiliser son smartphone ne sont pas deux choses incompatibles encore faut-il faire correctement les choses pour combiner les deux en faisant rimer sécurité et praticité. Voici nos conseils !
Astuces pour que vélo et smartphone fassent bon ménage

L’été est souvent l’occasion de ressortir le vélo du garage ou de la cave. Ce moyen de transport franchement physique permet non seulement de s’exercer, mais aussi de voir la ville (et la campagne) autrement ! Et pour vous aider, votre smartphone sera le meilleur allié ! La preuve avec nos quelques conseils et suggestions d’applications.

Équipez-vous d’un support de smartphone pour vélo

À l’image du GPS que vous fixez dans votre voiture, vous pouvez fixer votre smartphone à votre vélo ! Les accessoires qui le permettent se fixent généralement solidement à l’aide d’une ou deux molettes, que vous serrez sur le guidon. Selon le modèle choisi, vous serez invité à « pincer » votre smartphone à l’intérieur de l’accessoire, ou bien à le fixer dans une coque spécialement adaptée. Assurez-vous que votre terminal soit solidement fixé, pour qu’il ne bouge pas ou pire qu’il ne tombe pas quand vous pédalerez.

Ce type d’accessoire a l’avantage de vous donner un accès direct à votre smartphone, notamment pour consulter une carte ou des informations spécifiques. Mais attention : pour utiliser votre smartphone, arrêtez-vous sur le bord de la route, et ne prenez pas le risque de vous distraire alors que vous êtes dans la circulation !

Optez pour des accessoires connectés

Les cyclistes aussi peuvent rouler connectés ! Il existe des casques qui se connectent en Bluetooth aux smartphones. Cela permet d’entendre les informations en temps réel, telles que votre rythme cardiaque, votre vitesse… Autre accessoire intéressant et peu onéreux : des capteurs qui informent en temps réel sur la vitesse, la cadence de pédalage ainsi que la distance parcourue. Certains se fixent par exemple à proximité de la roue arrière du vélo, et se connectent en Bluetooth au smartphone.

Vous êtes du genre à écouter de la musique sur votre smartphone ? Avoir des écouteurs sur les oreilles quand vous roulez est plutôt dangereux… dans ce cas, mieux vaut miser sur une enceinte Bluetooth portative qui pourra venir se fixer facilement au guidon à l’aide d’une lanière très solide. Tous les smartphones Polaroid sont compatibles avec ce genre d’enceinte grâce à leur connectivité Bluetooth : vous aurez alors un véritable autoradio intelligent sur votre vélo !

Des applications pour pédaler malin

De multiples applications sont à votre disposition, principalement pour se repérer à vélo, mais pas seulement.

L’une des plus évidentes est Google Maps, qui propose depuis plusieurs années un mode vélo très efficace. Ce dernier vous permet de planifier des itinéraires en toute sécurité, le tout gratuitement et avec une cartographie à jour, pour éviter les surprises. C’est la méthode la plus simple si vous désirez juste vous promener à vélo, d’un point A à un point B.

 

 

Si votre objectif se trouve davantage dans la course et l’amélioration de vos performances, alors Cyclemeter GPS est assurément l’application qu’il vous faut. Elle offre énormément d’informations sur le trajet parcouru, la vitesse, le dénivelé, mais aussi sur vos performances physiques si vous disposez d’accessoires compatibles. Elle est gratuite en version basique et vous demandera un peu d’investissement pour la version complète. Néanmoins, vous avez tout le temps nécessaire pour l’utiliser et voir si elle vous convient !

 

Plus complète que Google Maps, Naviki est une application entièrement dédiée aux itinéraires en vélo, qu’il s’agisse des trajets quotidiens en vélo de ville, ou des promenades de loisir en VTT ou vélo de course. Les itinéraires peuvent être enregistrés pour être facilement retrouvés, et la carte couvre une large partie du globe. De plus, il est possible de télécharger les cartes hors-ligne, ce qui peut s’avérer très pratique quand vous craignez de ne pas avoir de réseau là où vous allez pédaler. Seul regret : vous devrez bien vite opter pour la version payante si vous voulez exploiter toutes les fonctionnalités, mais si vous comptez vous en servir beaucoup, cela vaut le coup !

Ces quelques conseils devraient vous aider à allier efficacement vélo et smartphone, mais n’oubliez pas : la prudence est toujours de mise ! 

Partager ce contenu